Lanzarote, une île à découvrir 2/2

Bonjour à tous

On continu ? allez, Lanzarote suite 2 c’est tout de suite et en couleur comme prévu.

Dans mon premier chapitre, le noir et blanc et de nombreux nuages étaient fort présents mais là c’est avec un ciel d’un bleu radieux et dégagé que je reviens à vous.

Lanzarote 2018

Lanzarote 2018

Lanzarote 2018

De retour donc pour vous écrire et vous en montrer davantage sur cette incroyable île que j’ai eu tant de bonheur à découvrir, l’île de Lanzarote, Lanza quoi ? c’est où ça ?  Voilà ce que j’ai souvent entendu lorsque l’on me demandait quelle serait ma nouvelle destination de vacances d’été. Alors, pour bien nous localiser si besoin et en 3 lignes pour résumer rapidement Lanzarote est une petite île Espagnole située dans l’océan Atlantique, elle est l’une des 7 îles de l’archipel des Canaries et la plus à l’Est de toute soit la plus proche du continent africain. En raison de sa richesse naturelle, de ses paysages volcaniques (soit plus de 130 cratères !), de son climat qui offre des températures douces toute l’année et de ses jolies plages, l’île longue de 60 km sur 25 de large a été déclarée réserve de la Biosphère en 1993 par l’UNESCO.

îles des Canariesîles des Canaries

Pour commencer, et avant d’aller plus loin je retourne sur l’ascension du volcan de la Corona que nous avions faite sous d’épais nuages au-dessus de nos têtes (que vous aviez déjà pu voir en noir et blanc) ce serait dommage de ne pas vous montrer les belles grappes de raisin des vignes qui s’y trouve en contrebas.

Lanzarote 2018/ volcan de la Corona

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 2018/ volcan de la Corona

Lanzarote 2018/ volcan de la Corona Lanzarote 2018/ volcan de la Corona

Maintenant, une autre journée et un nouveau parcours situé au centre de l’île dans le parc naturel des volcans pour aller découvrir celui de Caldera Blanca. Bien que cette randonnée traversant un immense champ de lave provenant des dernières grandes éruptions de 1730-1736 soit très populaire nous n’avons en tout et pour tout croisé que 2 petits groupes d’aventuriers.

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Quelle incroyable évasion que de se trouver là avec ce paysage lunaire où nos yeux ne cessent de regarder jusqu’à l’infini….

Lanzarote 2018

Lanzarote 08.2018

On y aperçoit de nombreux cônes volcaniques ainsi que le parc de Timanfaya, c’est en septembre 1730 que la terre s’ouvrit à Timanfaya, l’île se transforma entièrement. Dix villages furent enterrés et pendant 6 ans la lave s’étendit au sud, couvrant un quart de l’île et recouvrant les plaines de cendres volcaniques.

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Sur ce sol volcanique, se trouvent néanmoins de nombreuses cultures de vignes, une tradition viticole qui a commencé au XVe siècle, environ 2000 hectares sont exploités et produisent une moyenne annuelle de 2 millions de litres. La manière de cultiver est plutôt surprenante, chaque cep de vigne est cultivé individuellement dans un entonnoir de plusieurs mètres de profondeur creusé dans la cendre volcanique, au bord de ce trou un muret en pierres sèches appelé « zoco » est édifié en arc de cercle pour protéger la vigne du vent. L’ensemble offre un paysage étonnant, tout en produisant un raisin de haute qualité reconnu au niveau international.

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 2018

Lanzarote 08.2018

Difficile d’être insensible à la singularité de ce paysage parsemé de volcans et de vignes, un vrai plaisir des yeux que l’île nous offre avec une palette de couleurs chaude ou le vert, le brun, l’ocre, le noir et le rouge ne cessent d’ être là comme ici dans la localité de Yaiza ou se trouve les marais salants des « salines de Janubio », un curieux patchwork géant qui fut construit en 1895.

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Et s’il y a bien une couleur que tout le monde tient à admirer c’est celle de la lagune verte de cet étonnant lac issu d’un cratère, le « lago verde » situé sur la côte ouest de Lanzarote près du petit village d’El Goflo. Ce magnifique amphithéâtre ouvert sur l’océan s’est formé à la suite des éruptions volcaniques de 1730, et nous dévoile ce lac toxique de plusieurs mètres de profondeur dont la teinte verte émeraude est provoquée par des algues qui vivent dans l’eau salée et varie en fonction de la météo. Déclarée réserve naturelle la zone est protégée et la baignade interdite forcément !

Lanzarote 08.2018

Nous quittons le lac, et tandis que le ciel se gâte nous ne manquons tout de même pas de nous attarder sur le panorama environnant de la plage attenante au lac, avec son sable noir et ses falaises colorées.

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 2018

Cette fois, il s’agit du site de Los Hervideros, ici nous sommes quelques-uns à observer ces grottes de lave, des passages y sont même aménagés directement dans la roche pour mieux y voir les vagues s’y fracasser. Mais sans succès, pour l’heure seul le vent est déchaîné et vient fouetter ma chevelure !

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Bon à ce stade vous pouvez surement penser que l’île de Lanzarote c’est bien sympa mais finalement c’est peut-être aussi beaucoup de volcans et rien de plus ! erreur…il y a également une multitude de plages fabuleuses et souvent sauvages.

A commencer par celle au nord, la Playa Calentón Blanco, que nous avons beaucoup apprécié pour son calme ambiant, ou le développement touristique n’a pas encore gagné du terrain, et nous laisse la chance d’apprécier la splendeur de son sable blanc qui se contraste magnifiquement aux roches volcaniques.

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Autre itinéraire cette fois, qui nous amène au parc Naturel de Los Ajaches au sud de l’île où se trouvent 6 plages paradisiaques, dont celle de Papagayo qui paraît-t’il vaut vraiment le détour, sauf qu’après plusieurs heures passées là, au moment de quitter les lieux un panneau nous fait réaliser que nous avions pris place sur le banc de sable de sa voisine, la plage del Pozo !

Cela ne nous aura pas privé d’y passer un bon moment, ni même de nous surprendre … attention -18 ans, carré rouge ou carré blanc je ne sais plus mais séquence hot dans moins de 4 secondes, alors attention, si si vraiment ! une grande première sur mon blog, au bout de 7 ans tout de même.

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Je vous aurais prévenu ! plus que nous qui avons su bien après qu’il s’agissait d’une plage également fréquentée par les nudistes, qu’importe le lieu était bien joli et agréable, calme jusqu’au soleil se couchant laissant apparaître ensuite la fesse cachée de la lune.

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 2018 Lanzarote 2018

Retour vers le nord, une dernière plage nous attend. Depuis notre voiture, nous remarquons que nous sommes bientôt arrivé à destination, car se dressent devant nous les falaises de Famara, ou s’étend sous ses pieds la plus longue plage de l’île. Ses 3 km sont très prisés par les surfeurs pour ses vagues et pour la réputation de son coucher de soleil que nous allons tout spécialement admirer.

Lanzarote 2018

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Je poursuis mon album de vacances… après la mer, il s’agit de la lagune El Charco de San Ginés située à Arrecife dont les bateaux de pêche viennent ici nombreux quand la marée est assez haute pour y faire monter l’eau. El Charco de San Ginés est entourée d’une promenade bordée de palmiers, de restaurants et de l’église de San Ginés. Plaisant mais pas notre gros coup de cœur pour autant.

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Toujours en route, nous passons furtivement par « la vallée des 1000 palmiers »

Lanzarote 08.2018

Puis nous retournons au sud-ouest de l’île, tout à côté du « lago verde » évoqué plus haut, où se trouve le petit village de pêcheurs d’El golfo.

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Et enfin pour clôturer le chapitre « village », nous nous rendons à Teguise, ancienne capitale de Lanzarote jusqu’en 1852, bien connue pour son très populaire marché du dimanche où l’on trouve un peu de tout. Les touristes sont nombreux à déambuler entre les stands des produits locaux, les étals des artisans proposant leurs bijoux en perles de lave, peintures, vêtements, beaucoup de possibilités aussi de tester les produits cosmétiques issus de la flore locale l’aloé vera. Ici le charme a de suite opéré sur nous, avec la blancheur des maisons traditionnelles blanchies à la chaux et la bonne humeur ambiante de la place de l’église Notre Dame de Guadalupe.

Lanzarote 2018 Lanzarote 2018

Lanzarote 2018 Lanzarote 2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Aucun rapport, mais comme j’aime ça il fallait que je montre ici le seul street art qui est passé sous nos yeux en 15 jours !

Lanzarote 08.2018

Justement on reste dans l’art et ma transition est toute trouvée puisque nous passons devant le « Monumento al Campesino », impossible de louper l’oeuvre de 15 mètres de haut composée de réservoirs d’eau de bateaux de pêche abandonnés que l’on surnomme « le monument de la Fécondité ». Érigé en 1968 en hommage aux paysans par César Manrique, un artiste moderne qui a joué un rôle considérable dans le développement du tourisme de l’île…je reviendrais vous parler de lui dans de futures publications.

Lanzarote 08.2018

A deux pas de là se trouve la Maison-Musée de l’Agriculteur (casa-museo-del-campesino), une visite gratuite à travers l’architecture, l’agriculture, l’artisanat et la gastronomie traditionnelle de l’île, nous permettant de nous familiariser avec le savoir-faire des artisans et des agriculteurs qui ont su développer des procédés atypiques et uniques pour rendre la terre volcanique de Lanzarote fertile.

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Bien, maintenant que je vous ai fait sillonner entre les volcans, les plages et les villes et parce qu’on ne s’ennuie jamais sur l’île de Lanzarote pourquoi se priver d’aller sous terre ? eh oui ! c’est ce qu’il nous est possible de faire en nous rendant à « La Cueva de los verdes ».

Nous avons privilégié d’y aller un jour de mauvais temps, et nous avons vraiment adoré cette promenade unique au cœur de cette impressionnante grotte formée par un tube de lave, né il y a plus de 3 000 ans, il doit sa formation aux éruptions du volcan de La Corona. En refroidissant, la lave a formé cette curiosité naturelle qui mène du cône volcanique jusqu’à la mer à travers un passage souterrain de six kilomètres.

Lanzarote 2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

C’est dans les années 60, que l’historien Agustin de la Hoz et César Manrique ont commencé a imaginer une mise en valeur culturelle et touristique de la grotte. Les travaux furent confiés à un proche collaborateur de Manrique, l’artiste Jesús-Rafael Soto qui réalisera l’aménagement en respectant le plus possible le caractère naturel du site, limitant son intervention au minimum de sécurité avec un sentier en béton pour y faciliter la marche, aussi il y apportera un éclairage subtil permettant la mise en valeur des reliefs et des textures.

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Cette plongée dans les entrailles de la terre vaut vraiment la peine d’être vue car en plus de nous surprendre par l’installation d’une salle de concert bénéficiant d’une excellente acoustique naturelle, on reste bouche bée face au lac souterrain à l’effet miroir (bien que profond de 20 cm, le reflet des voûtes de basaltes dans l’eau lui donne un aspect bien plus impressionnant)…

Bon faut que j’arrête je vous en ai déjà trop dit!

Lanzarote 08.2018

Et la lumière fut ! en bonne enfant que je suis des années 80 avec ce qu’elles comportent comme joyaux cinématographiques, je ne pensais pas un jour m’imaginer à ce point en protagoniste d’un remake du film « Les Goonies » réalisé par Richard Donner… (aaah bah oui désolée mais j’assume ! bonnes ou mauvaises on a tous nos repères et nos références hein ?)

Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Retour au réel, à l’extérieur et c’est franchement pas mal aussi ! car avec autant de découvertes merveilleuses fallait bien un endroit pour nous remettre de nos émotions et soulager nos gambettes, et c’est précisément ce que nous avons trouvé en résidant à la suite 25 du « Flower beach » situé sur la côte Est de l’île, tout près de la petite station balnéaire de Playa Honda et de l’aéroport.

Outre le bruit tout de même supportable des avions qui décollent, je ne peux que recommander cette adresse où l’adorable Tina accueille tout sourire ses hôtes de façons remarquables, un sans faute ! calme, piscine, commerces, confort tout nous a plu et les aurevoirs furent non sans émotions.

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

C’est déjà la fin de nos vacances, derrière le hublot on pose un dernier regard sur le Flower beach et sur les volcans de Lanzarote, fascinants cratères et cônes se détachant à l’horizon….pas encore arrivé en France que déjà un p’tit spleen s’empare de moi d’avoir à quitter ce véritable éden naturel auquel j’attache à présent et pour toujours une affection bien particulière.

Lanzarote 2018 Lanzarote 08.2018

Lanzarote 08.2018

Voilà, j’ai vraiment essayé de vous emmener partout, du nord au sud, c’était long mais fallait au moins ça pour vous insuffler l’idée à votre tour de vous dire « tiens Lanzarote ça me botte! ». Alors tant pis si à la lecture de mon récit vous avez raté l’arrêt de votre métro ou que votre plat a cramé sur la poêle c’est que peut-être Lanzarote vous attend déjà…

Car croyez moi, il y a là bas encore à découvrir ❤ 🌴🏝☀⛈🌏✈⛰🔎

Barbara

Envie de séjourner au Flower beach 25? cliquez ici

© crédit photos Barbara Eichert

Publicités

7 commentaires sur “Lanzarote, une île à découvrir 2/2

  1. Comme toi Barbara , je reste bouche bée devant cette grotte merveille des merveilles !.. l’endroit avec son décor naturel est réellement éblouissant !…Le lac souterrain incroyable et plus étonnant cette salle de concert , vraiment génial ! … n’as-tu pas croisé Indiana Jones en plus des Goonies ? … … Je suis heureuse pour toi que tu aies vu cela et tes photos sont belles belles belles .

  2. Belles photos ! Ça donne envie d’y aller ! Ça me fait penser à la Grèce les habitations ! C’est joli ! Continue à nous faire découvrir d’autres lieux c’est magnifique 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s