Ciel bleu à Santorin

Bonjour à vous

Première semaine d’automne, je suis enfin prête à vous parler de l’été.

Plus exactement de ce mois d’août qui me valut le bonheur de me rendre vers la mer Égée afin d’atteindre les Cyclades, et de poser mes bagages sur une île d’une superficie totale de 96 km2 et de 69 km de côtes, avec une population estimée à 6500/7000 habitants qui durant l’été dépasse les 11 000 habitants, c’est donc parmi tout ce beau monde que j’ai atterri sur l’île de Santorin. Tout débute ici avec une chaleur enveloppante sur tout le corps et cette étrange impression de voir pourtant de la neige accrochée aux falaises… à me demander si mes 2 pieds aussi se sont bien posés sur le tarmac ? puis très vite, à peine engagé dans la première des ruelles qu’en plus de tout ce blanc éclatant, la voilà déjà près de moi, elle m’embarque avec elle pour une semaine et ne me lâche plus des yeux, cette vague déferlante de bleu distillée aux quatre coins de partout qui se confond et se marie si bien aux couleurs du drapeau National. C’est à ce décor peu banal que depuis je repense quand le ciel de Paris vire un peu trop au gris, que je l’ai en grippe et frôle l’overdose, alors me voilà parti à vous montrer la vie en bleu plutôt qu’en rose !

Grèce/ Santorin. Août 2017

Inévitablement, au commencement ce sont tous les dômes des églises et des chapelles qui nous interpellent.

Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017 Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017 Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017

Arrive ensuite les portes, les barrières, les clôtures et les volets des habitations.

Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017 

Grèce/ Santorin. Août 2017 Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017 Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017 Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017 Grèce/ Santorin. Août 2017

Un panneau redoutable, une chaise inconfortable, une rangée de chaises à l’osier maxi confort située au bistrot du port.

Grèce/ Santorin. Août 2017

Pour les touristes, suivez les panneaux ! inutile de tourner le regard vous n’échapperez pas aux boutiques à souvenirs, aux portes bonheur qui chassent le mauvais oeil et la malchance, ni à la montée laborieuse de ces marches qui demandent une bonne endurance …

Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017 Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017 Grèce/ Santorin. Août 2017

Je ne sais si c’est l’air qu’on y respire qui nous inspire ? n’était pourtant pas mentionné « tenue de rigueur azurée exigée » sur le billet d’avion….même l’habile serveur doit s’assurer que son short n’est pas délavé, c’est pas d’pot !

Grèce/ Santorin. Août 2017 Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017 Grèce/ Santorin. Août 2017

Serviettes suspendues, bronzage intégral défendu, parasol rabattu, transats inoccupés et plaids négligemment déposés…

Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017

Comme à l’accoutumée, je me suis chaussé de ballerines, ne les retirant que pour aller me baigner, dans les flots de la mer ou de la piscine bleutée

Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017

Pour finir, Santorin c’est aussi 7 jours de ciel bleu parfait, si imperturbable que la venue inopinée de cet invité peu fréquentable composé de gouttelettes d’eau méritait bien que je le prenne en photo !

Grèce/ Santorin. Août 2017

7 jours d’éblouissement, 168 heures consacrées à prendre son temps, les voir s’écouler au rythme des couchers de soleil et des nuits d’enchantement.

Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017

Grèce/ Santorin. Août 2017

To be continued…

Barbara

©crédits photos Barbara Eichert

Publicités

11 réflexions sur “Ciel bleu à Santorin

  1. Encore une promenade inoubliable, la simplicité du bleu et du blanc pour rester concentré sur l’essentiel, le bien être de la joie de vivre au milieu de la beauté. Encore un rendez vous Ballerines réussi!

  2. Tout ce bleu c’est aveuglant de perfection et de beauté. Je me dis que même l’objectif de ton appareil ne s’en ai pas encore tout à fait remis. Entre le ciel et la mer le turquoise des piscines fait un peu pâle figure. Bisou Barbara 😘. J’ai hâte de voir la suite..

  3. Comme cette île semble paisible, mes yeux bleus sont là à admirer toutes ces nuances de bleus et chavire indéniablement d’éblouissement pour le bleu indigo, bleu Klein, si puissant, et que j’aime tant !… Comment ne pas aimer Santorin ? il s’y dégage une telle pureté, et sans la connaitre à travers tes photos je l’adore !!…pour ses nuances, sa clarté au large qui est juste sublime! et je veux bien croire quand la découvrant la première fois, on retient son souffle un instant, avec juste “ WHOUAH“ !

  4. Quel plaisir de revisiter les iles grecques avec tes yeux et ton appareil qui ne font qu’un, chère Barbara.
    Blanc et bleu, couleurs grecques, couleurs royales de France, couleurs des palais des tsars, couleurs ô combien éclatantes, vivifiantes, associées au soleil, et aussi apaisantes.
    A quand le prochain voyage ?

  5. Heureuse de constater que la magie opère sur vous, si bien que pour ne pas vous laisser sur votre faim je vous donne rendez-vous pour une suite à découvrir dès aujourd’hui ! je vous embrasse et vous remercie tous tous tous 🙂

  6. Envoûtante oh oui c’est bien ça, je sais déjà que je ne m’en tiendrais pas non plus qu’à 1 seule visite !! Merci à vous d’être passé par ici et bienvenue par la même occasion 🙂

  7. Barbara bonjour,

    Je viens de prendre connaissance avec une attention toujours aussi admirative de votre troisième opus sur l’archipel de Santorin.
    Le premier étant tout naturellement le premier mouvement de cette Symphonie en Bleu et Blanc dirigée avec sa maestria coutumière par l’auteure en personne.
    Pour remémorer celui-ci, la contemplation de ces clichés ravivent à défaut de « bleu Guimet » la teinte azurée des iris ternes ou près de l’être. Et…Ce que bien des dilettantes ou autres admirateurs du fils de Dionysios et d’Aphrodite auraient pu prendre dans ce 3ème mouvement comme des symboles de fertilité à la queue leu leu suspendus…N’étaient en fait, que les répliques chamarrées de ces parasols virilement dressés aperçus au cours du1er mouvement.
    …Encore, aurait il fallu…avec ou sans « s » ?!…Chacun choisira…Que nous le …(Au choix également !)…

    Ceci dit Barbara, perso, je me suis régalée…Et, n’en déplaise à Jeanne Mas, vos morceaux choisis en « Bleu et Blanc »* risquent fort à court terme de faire pâlir son titre phare…

    *Je pense tout particulièrement au cliché de la chapelle à la grille noire qui a ma préférence.

  8. Bonjour Aimée, que vos écrits me surprennent toujours et m’amusent, vous êtes incroyable ! merci, vraiment, ainsi que pour avoir précisé votre préférence, je suis toujours curieuse de savoir quelle photo se démarque plus qu’une autre et plaît davantage. Ps: dans 5 jours, nous fêtons ensemble un « anniversaire » cela fera 2 ans que vous avez croisé le chemin de mon blog et décidé de vous y abonner 🙂 encore merci pour toutes vos manifestations enthousiastes et l’intérêt fidèle que vous accordez à mon petit univers photographique, cela me touche sincèrement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s