Sur une autre planète…J’ai vu l’île de Burano !

Le voici, le voilà !

L’ultime, le dernier des derniers reportages photos que je vous propose sur mes quatre journées passées à Venise.

Mais, cette fois-ci, je vous emmène un peu plus loin, à 8 km de Venise.

Marchons sur le pas de mon fils, qui nous emmène en direction de la ligne de Vaporetto numéro 12 à l’embarcadère des Fondamente Nove et partons pour le Nord de la lagune…

Venise juin 2016

Une quarantaine de minutes plus tard nous sommes dans une autre dimension, une autre planète !

Bienvenue à vous sur l’île de BURAN

île de Burano / Italie juin 2016

À peine le pied posé, que le décor est planté. Ne réglez rien, ceux qui sont déjà venus pourront confirmer que tout cela est réalisé sans trucage, sans amélioration, ni retouche de nécessaire.

L’île de  BURANO est un enchantement de couleurs, alors suivez-moi sans plus attendre !

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

Ici fini les gondoles, place aux barques, notamment celles des pécheurs de mollusques ainsi qu’une multitude de maisons hautes comme trois pommes toutes plus colorées les unes que les autres et dans l’obligation d’être repeinte tous les ans !

Cette tradition est ancienne et remonte au VIIème siècle où les pécheurs de BURANO peignaient leurs maisons de la même couleur que leur bateau, ainsi ils retrouvaient leur chemin par temps de brume. Les temps ont changé, les bateaux se sont modernisés mais les maisons colorées sont restées.

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

Dans cet étonnant patchwork de couleur on ne peut pas rater le campanile penché de l’église San Martino Vescovo.

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016  île de Burano / Italie juin 2016

PicsArt_07-17-11.23.58  île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

Composée de quatre îlots séparés par trois canaux, l’île de  BURANest divisée en six quartiers, on compte 3000 habitants à ce jour. Un nom en ressort, celui du compositeur de musique baroque Baldassare Galuppi. Né en 1706, il est l’un des compositeurs d’opéras les plus prolifiques et les plus joués de son temps, il signera plus d’un centaine d’ouvrages lyriques entre 1722 et 1773.

île de Burano / Italie juin 2016   île de Burano / Italie juin 2016

En plus de la pêche, l’autre spécialité de l’île est sa dentelle. Au XVIème siècle un point de dentelle est créé sur l’île, le Punta in Aria. Cette industrie de la dentelle a enrichi BURANjusqu’au XVIIIème siècle. Aujourd’hui, le véritable point de BURANest peu pratiqué, le travail est extrêmement long et les prix onéreux. Les boutiques vendent des produits souvent fabriqués en Asie et qui ne correspondent pas au point de BURANO. Pour découvrir le véritable point, un petit musée est à visiter sur l’île.

Ci-dessous, la seule dame que j’ai pu apercevoir en pleine action ! n’ayant pas osé l’approcher (c’est moche le barrage de la langue parfois!), je me suis rabattue sur les boutiques…probablement moins authentique, je vous l’accorde.

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016  île de Burano / Italie juin 2016

Pendant ce temps-là, les chats roupillent, les enfants jouent, les vieilles dames se promènent et mon fils tient absolument à ce que j’immortalise sa dernière création en Lego, tout droit inspiré de Venise 🙂

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

Et dans cet instant de quiétude absolue, plif plaf plouf mon appareil se voit être arrosé par le bonjour trop chaleureux d’une mouette ! on dit que marcher dans la m_ _ _e porte bonheur, mais échapper de me retrouver avec la chevelure recouverte de cette substance visqueuse pour la journée, ça oui vraiment c’était ma chance !

(Ps: toujours prévoir des mouchoirs en papier dans son sac, ça rend bien plus service qu’on ne l’imagine)

île de Burano / Italie juin 2016

Après ce grand moment sensationnel, aussi hilarant que dégoûtant, j’ai bien sûr poursuivi à photographier ce charmant village multicolore rempli de petits détails que je vous laisse découvrir…

île de Burano / Italie juin 2016   île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016  île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016   île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016   île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016   île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016   île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016  île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016  île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016  île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

Même laissé à l’abandon ou invendu, je trouve ça encore joli, pas vous ?

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016  île de Burano / Italie juin 2016

Nous quittons bientôt l’île de BURANO, alors une pause près de l’eau avant de regagner Venise s’impose !

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

île de Burano / Italie juin 2016

Venise /Italie juin 2016  Venise /Italie juin 2016

Venise /Italie juin 2016  Venise /Italie juin 2016

Venise /Italie juin 2016

Venise /Italie juin 2016

De retour sur Venise, je me demande si c’est par la mer ou par les airs que je suis allée sur l’île de BURANO  ?

j’étais devenue wendy, transportée là-bas par Peter Pan avec en fond sonore cet air que vous connaissez surement qui nous répète « Rêves ta vie en couleur, c’est le secret du bonheur ».

Le 14 juillet dernier, ils étaient nombreux sur Nice à rêver en couleur en regardant le scintillement rouge, vert, jaune ou bleu d’un feu d’artifice et pourtant…

Je ne veux pas douter de la véracité de ce secret, ni céder la place à l’obscurité totale. J’aime croire que nous sommes nombreux à nous extasier devant un arc-en-ciel et qu’il y a en chacun de nous une petite planète aussi colorée que celle de Burano dans un coin de nos têtes pour faire « que le rêve dévore notre vie afin que la vie ne dévore pas notre rêve » comme le dit si bien le petit prince de Saint Saint-Exupéry.

Je vous souhaite de passer un bel été, et vous remercie d’avoir suivi mon escapade Italienne.

Barbara

©crédits photos Barbara Eichert

Publicités

7 réflexions sur “Sur une autre planète…J’ai vu l’île de Burano !

  1. Ho! Barbara mais quelle belle atmosphère que tu nous offres là encore ! si toi là-bas tu étais comme Wendy transportée par Peter Pan, à mon tour calée devant mon écran, je suis la fée clochette qui t’accompagne à travers tes yeux et m’envole à travers ce village de poupée, si éclatant des plus belles couleurs qui soit ! ..Je m’autorise à prendre une jolie chaise et m’assieds à coté de la dentellière à observer son ouvrage de broderie et de dentelle si délicat… Après tes yeux me permette d’aller me promener à travers ces ruelles peintes qui me font me demander si je ne suis pas dans le film de Jacques Demy “les demoiselles de Rochefort . J’ai la tête qui tourne, tu m’as fait chavirer de plaisir … tant de couleurs, de reflets, un endroit si charmant !

  2. Merci beaucoup, ça te va si bien d’être la fée clochette, tu l’es déjà souvent pour moi. Effectivement, j’ai beaucoup pensé à l’univers de Jacques Demy que nous adorons, j’ai espéré croiser au détour d’une maison les sœurs jumelles Delphine et Solange mais sans succès ! on ne peut pas tout avoir non plus 🙂

  3. Et bien là je suis totalement enchanté de cette aventure aux pays d’Arlequin et Mary Poppins! on dirait que l’on a sauté avec toi dans une aquarelle qui nous transportée au pays imaginaire ou le bon goût est garanti et ou la tranquillité et la quiétude semblent l’essence même de ce village multicolore. Première fois que je découvre grâce à tes visites ces quartiers au allures enfantins, l’explication est génialissime, même couleur pour la maison et l’ embarcation fallait y penser ! les broderies florales sont fort plaisantes, les brodeuses paisibles, on dirait que l’atmosphère s’arrête à l’instant de tes photos, aucun stress, la rapidité est hors d’ici, la vie semble immortelle et la sécurité totale.J’ai aimé lire le mot Burano tout en couleur cela donnait un réel relief à ton texte qui nous apprends encore une nouvelle fois tellement de nouvelles anecdotes à déguster à volonté, grâce à toi on se cultive avec délectation et bonheur. Je peux lâcher avec fierté un résumé de ta si belle personnalité, si coloré, Barbara = Burano !! Et pour le petit cadeau de l’oiseau sur ton appareil photo, je suis sur qu’il te portera bonheur, quelle probabilité pour que cela puisse arriver? c’est un très bon signe de chance ! car nous avons cette chance de contempler avec joie ce village arc-en-ciel, bienvenue au pays des bisounours, aucun danger à l’horizon, juste du rassurant, à chaque coin de rue la couleur, c’ est la vie et voir la vie tout en couleur c’est juste un merveilleux feu sans artifices aucun. J’ai aussi une pensée sincère pour les personnes venues voir tous les artifices..

  4. Décidément Fred ! Toi et Claire vous êtes deux doux rêveurs incroyables !(pas facile pour celui qui veut laisser 2 mots d’appréciation après ça 🙂 ) merciiiiiiiii encore et toujours d’être ce que vous êtes, et d’être de ceux qui mettent de la couleur dans ma vie et fidèlement aussi entre les pages de mon blog.

  5. Très chère Barbara,
    j’admire une fois de plus tes photos de Burano à la fois esthétiques et poétiques comme souvent dans tes reportages.

  6. Au regard de ta coda vénitienne, je m’aperçois que j’avais quelque peu oublié à quel point cette ile, sur laquelle également j’ai eu la chance de poser le pied, est si riche en couleurs.Sans doute mes souvenirs se rappellent davantage de sa grande sœur Murano, je te l’accorde moins jolie et plus touristique, mais sur laquelle on peut y admirer les souffleurs de travail au travail.J’en suis reparti avec un joli souvenir qu’un maitre verrier a sculpté rien que pour moi..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s