Ma fée, le père noël, 2016 et vous

Chers vous tous,

Une nouvelle année démarre, et je ne sais pas comment vous écrire, ni quoi vous dire…

je devrais surement commencer par vous souhaiter une année formidablement épatante, mais n’étais-ce pas déjà ce que nous avions formulé à notre entourage en 2015 ? au vu de la tournure des événements qui se sont déroulés par la suite j’en viens à douter des vertus d’un tel souhait. Serais-je donc devenue mélancolique? soudainement amère et suffisamment sceptique pour ne plus avoir un vœu à l’esprit ? Pincez-moi ou je cauchemarde? moi la rêveuse ? aurais-je autant changé au point de ne voir qu’un ciel sans étoiles au cœur de cet hiver sans neige ?

NON NON NON je ne dois pas écouter cette petite voix intérieure qui n’est pas la bienvenue, qui ne met pas familière et qui me tire vers le bas, là où il y fait si froid que le cœur y gèle à vive allure.

Alors OUI OUI OUI toi la nouvelle année 2016, j’irais à ta rencontre sans méfiance, je saurais te trouver belle en t’observant malgré l’écho des bombes et du surplus d’ horreurs qui t’inonde, je resterais curieuse et je parlerais encore à l’inconnu, je visiterais de nouvelles contrées et d’autres musées, j’apprécierais de rire aux éclats de tout et même un peu de rien, je m’amuserai de voir mon fils me dépasser de trois têtes en 365 jours et je chérirais la main tendre dont les doigts se croisent toujours aux miens pour la 17ème année, je veillerais sur ceux dont l’amour ou l’amitié n’est plus à en douter, je tacherai de t’éviter de gagner des points sur l’échelle de la négativité, crois-moi j’essayerais d’être confiante et de ne pas ressasser que c’était mieux avant et que souvent je préférais vivre dans le passé, tu sais cette époque pas si lointaine où les gens étaient disponible, à l’écoute et bienveillant les uns envers les autres, ce temps-là où dans les transports sans se connaître on se regardait yeux dans les yeux au risque d’en rougir parfois, aussi sensible que tu me connais je te le dis 2016 tu m’verras gagner en combativité mais attention sans les armes évidemment ! mais avec cette jugeote bien inspirée que ton amie la maturité me fais acquérir un peu plus chaque année, à ce propos embrasse fort pour moi ton allié la santé de m’avoir jusque-là épargné toutes affrosités et d’en faire encore autant pour une bonne poignée de l’humanité. Tu vas me dire que j’abuse et que c’est aussi à nous d’emprunter le meilleur chemin pour vivre une année meilleure, c’est vrai mais parfois y a des choses qui nous dépassent tu sais? comme le nombre affolant d’injustices et de gens à la rue pour ne citer que ça alors on aimerait un petit coup de pouce du destin parfois …

Remarque 2016, de là où je t’écris dans mon pays qu’est la France, nous avons un cadeau inestimable que bons nombre d’endroits à travers le monde pourrait nous en vouloir d’en négliger parfois la valeur précieuse, c’est notre liberté.

Cette liberté qui peut nous permettre de vivre comme bon nous semble et de faire tellement de choses, idéalement nous devrions en faire bon usage mais hélas il y a toujours des esprits qui s’y opposent, j’ai vraiment du mal à t’expliquer pourquoi.

Alors merci par avance à tous ceux qui se projettent déjà vers de bonnes résolutions, vers de bonnes directions, merci à ceux qui tendent à éclairer de positivité chaque journée de cette nouvelle année.

2016

Et justement, dans les derniers jours de l’année 2015, si l’en ait une qui aura su me faire briller mes yeux d’étoiles c’est ma maman. Cette fée clochette, dont je vous avais déjà vanté tout le talent dans l’article le plus beau des cadeaux, a le grand mérite de savoir distiller sa poudre magique comme rarement on en trouve autour de nous.

Alors pour commencer cette année avec féerie, et parce que définitivement je ne me lasse pas de vous restituer ce que je trouve de beau à photographier, entrez dans ce fabuleux décor, plongez avec moi au cœur de ce goûter de Noël concocté par elle, ma fée éternelle.DSC_4430 copie

DSC_4423   DSC_4426

DSC_4420

DSC_4416  DSC_4421

DSC_4412  Décembre 2015

DSC_4414  DSC_4410

DSC_4427

DSC_4438  DSC_4404

DSC_4396   DSC_4401

DSC_4403

DSC_4434  DSC_4444

DSC_4511

DSC_4447   DSC_4450

DSC_4452

DSC_4441

DSC_4446

DSC_4445

DSC_4492

DSC_4610

DSC_4630

La nuit est tombée, c’est la distribution des surprises. Avez-vous remarqué combien nous en recevons bien moins en devenant adulte ? mais aussi gâtés que nous puissions l’être enfant, par ailleurs nous savions aussi être heureux avec peu, sans rien d’artificiel.

Souvenez-vous comme on voyait grand et sans barrières.

D’abord on croyait au père Noël, parfois même on lui écrivait. Nous portions un diadème de reine ou la cape de Superman, on s’improvisaient infirmière ou vétérinaire pensant d’une piqûre sauver le mourant ou le chien errant, nos prises de têtes s’en tenaient à la résolution d’un rubik’s cube, nous démêlions les nœuds aux cheveux de nos poupées, l’argent n’avait que l’odeur du monopoly, on aimait la guerre des étoiles pas celles des religions, nous faisions des tours de manèges enchantés et des détours par l’île aux enfants, nous n’avions aucun ego mais de nombreux lego, Casimir était orange et les schtroumpf bleu et cela n’avait rien d’étrange à nos yeux, nous avions les mains pleines de pâte à modeler et ne cherchions qu’à construire, et puis nous faisions ça …et encore ça…

Je n’envoie plus de listes au père Noël depuis bien longtemps et je ne l’ai jamais rencontré. Je préfère vous écrire à vous, en long en large et en travers, même quand je doute de savoir comment vous écrire, ou quoi vous dire.

Vous non plus, pour certains, je ne vous ai ni vu ni entendu, à l’évidence je n’ai pas de liste de vœux à vous remettre mais je caresse l’idée que nous pourrions envisager d’être de temps à autre encore de ces enfants heureux avec peu, sachant aller vers l’essentiel.

Barbara

© crédits photos Barbara Eichert

Publicités

10 réflexions sur “Ma fée, le père noël, 2016 et vous

  1. C’est le début de l’année et me voilà déjà gâtée et heureuse de te lire ma chère et douce fille pour le reste des 11 prochains mois à venir …ton message d’amour à moi et à tous fait battre mon cœur, et laisse perler sur ma joue une goutte d’eau …l’année à été en effet sombre dans le monde, mais il est bon de garder sa puissance d’amour envers et contre tout et d’offrir le meilleur aux uns et aux autres…Pour ma part ce gouter de Noël m’a comblé, et donné force et espoir…le sourire de ma famille, de vous mes filles et de mes cinq petits-enfants, c’était comme un rayon de soleil dans ma maison et dans mon cœur … Merci à toi et à ma famille de ce beau cadeau..

  2. En vous présentant pour l’année 2016 nos très sincères Meilleurs Voeux, de Bonheur, Santé et Sérénité à vous même et à tous ceux qui vous sont chers, je tiens à vous remercier et féliciter pour le partage de ces lumineux clichés accompagnés de si tendres et apaisantes pensées.

  3. Comme toujours plus qu’un reportage photos , un moment de sensibilité et un décor portant à l’émotion , Barbara tu donnes de la joie en ce moment de fêtes . bisous à toute ta famille .
    Lili et Bernie

  4. Coucou Barbara,
    Tout a été et reste un enchantement. Je suis moi même nourris et renforcé par une telle manifestation d’amour, de joie, de beauté et d’intelligence. Ce qui est remarquable est que cela s’inscris aussi dans le temps. Tu nous a en effet habitué depuis longtemps a nous témoigner ton amour avec beaucoup de pertinence et de délicatesse de talent . Sache ma chère et précieuse nièce que je te considère comme une merveille du monde et que tu es au plus profond de mon cœur. Toi non plus ne change rien. Mireille et moi t’embrassons tendrement.

  5. Chère Barbara, Merci merci Barbara pour ce texte que tu nous a envoyé à tous, message d’amour de liberté d’espoir que tu sais bien représenter, tu nous fais du bien et l’on te suivra dans ce message d’amour. Je partage ton espoir et surtout je ferais en sorte que ces mots que tu nous donnes on se les approprie et que ces belles pensées forment une grande chaîne de tolérance . Vive la vie. Nous avons lu avec Henry ton message et nous étions très émus. Baisers Joëlle

  6. Quelle belle déclaration à la vie et à la liberté, l’année en te lisant commence on ne peut mieux !!!! Barbara tu as un petit soleil en toi, une pureté que j ai rarement vu dans ma vie, ta maman et toi êtes extraordinaires. Vraiment à travers vos yeux et vos paroles toujours si rassurantes et si chaleureuses et bien moi je m’ y retrouve dans tout ce que tu écris avec authenticité car on a les mêmes souvenirs identiques des pensées qui nous raccrochent au monde lumineux et joyeux une sorte de nostalgie puissante qui se ravive toujours en un circuit bien fermé pour ne jamais le faire disparaître il est en nous et nous y tenons tant !!!! Les photos sont si chatoyantes dans un décors de rêve je les trouve surprenante de vérité encore une fois j’ aime à voir à travers ton regard ce petit monde qui ne change jamais chez vous chaque détail y est magique les décorations me rappellent celle d antan qui semble ne plus trop exister hélas chez grand monde 😦 et c’est bien dommage !!!!! En résumé tu es avec ta famille l’antidépresseur dont on a tous besoin celui qui nous redonne confiance et courage en la nouvelle année,tu gardes les pieds sur terre mais tu surpasses avec honneur une réalité qui est si effrayante alors lorsque je te lis je suis hors du temps juste dans une passerelle spatio temporelle qui s’appelle le bonheur et la joie d’ être en bonne santé parmi les siens alors moi je suis des votre de tout cœur, merci de m avoir adopté dans ce petit neverland si protecteur :))))))) 2016 une année de rêve ! Pour nous tous !!!!!! Love 7+.

  7. Alors là je ne sais plus trop quoi dire, tu m’as tiré une larmichette. Il est vrai que je suis très sensible en ce moment mais sensible aussi à ce que tu écris car moi aussi je me reconnais dans tous tes souvenirs et j’ai aussi la nostalgie du temps passé du temps qui passe. Je pense que comme toi je suis une grande rêveuse et malgré toutes les mauvaises choses j’essaie de croire que demain tout ira mieux que le monde sera meilleur. Peut-être qu’il n’en sera jamais ainsi alors continuons de rêver, de faire le bien autour de nous, de transmettre nos valeurs les mêmes que nous ont inculqués nos grands parents et nos parents et d’autres qui nous ressemblent plus. Il ne faut pas baisser les bras l’humanité est toujours en chacun de nous et pour ceux qui se sont perdus tant pis pour eux nous n’avons pas besoin d’eux pour avancer. Tu as une source d’inspiration pour l’écriture et les belles photos alors continues de nous faire rêver de nous montrer à travers ton objectif ton petit monde enchanteur, il y aura toujours pleins de rêveurs pour te suivre… Une très belle année à toi aussi avec des étoiles pleins les yeux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s