Un dimanche au jardin d’agronomie tropicale 1/2

Bonjour à tous

Que diriez-vous d’une nouvelle balade ? cette fois-ci, je vous emmène non loin de chez moi.

Je connais, depuis ma tendre enfance le bois de Vincennes et pourtant je ne m’étais jamais rendu là !

Faut dire que le jardin d’agronomie tropicale est longtemps demeuré fermé au public pour des raisons de sécurité. Ce n’est qu’en 2003 qu’il a pu réouvrir après un accord signé, permettant à la ville de Paris d’acquérir la propriété de ce lieu de 7 hectares.

Un lieu chargé d’histoires et de vestiges de l’exposition coloniale de 1907 qui s’y tenait là. Il est à noter qu’à cette époque ce fut un grand succès, 2 millions et demi de visiteurs avaient ainsi pu contempler de mai à novembre 1907 cinq villages reconstitué pour l’occasion qui symbolisaient les colonies de l’Empire Français, des villages Indochinois, Malgache, Congolais, ferme Soudanaise et campement Touareg. C’est dans ce jardin, qu’au détour de palmiers, de bambous et de divers végétaux exotiques que les curieux pouvaient déambuler dans un univers peu familier, et découvrir plusieurs produits coloniaux ainsi que de nouvelles saveurs en se restaurant à la façon des autochtones. Allant même jusqu’à assister au dressage d’éléphants !

De nombreux monuments y sont inscrits depuis 1994 à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, pour autant il faut reconnaître que malgré certaines restaurations le jardin est dans un triste état d’abandon.

Mais, parmi les ruines, on trouve quelques belles choses dans cette ambiance tout à fait particulière…

À commencer par la porte chinoise, qui fut tout d’abord exposée au Grand Palais pour l’exposition coloniale de 1906. On ignore sa provenance exacte mais tous ses éléments décoratifs sont d’origine asiatique. En décembre 1999 la tempête Lothar la dégrade beaucoup, elle se voit enfin restaurée en 2011.

Porte chinoise du jardin d'agronomie tropicale

PicsArt_10-21-10.16.39  PicsArt_10-21-11.52.02

En prenant le chemin de gauche, nous allons où se trouvait le premier bâtiment qui accueillait les visiteurs en 1907, il s’agissait du pavillon de Madagascar mais il fut démoli en 1950 pour cause de vétusté, ne reste à cet emplacement que le monument installé en 1925 à la mémoire des soldats malgaches tués pendant la Première Guerre mondiale.

PicsArt_10-21-10.07.56  PicsArt_10-21-10.04.54

PicsArt_10-21-10.06.25

PicsArt_10-21-10.05.26

Il faut savoir que pendant la guerre de 1914/1918, le jardin fut réquisitionné pour abriter un hôpital accueillant les soldats coloniaux. On trouve alors plusieurs monuments qui ont été élevés à la mémoire des combattants des troupes coloniales morts pour la France. Ici à gauche le monument d’hommage aux soldats indochinois chrétiens et à droite le stupa dédiée aux morts Cambodgiens et Laotiens.

PicsArt_10-21-12.01.41  PicsArt_10-21-11.45.22

Nous passons le pont Khmer, il est aussi appelé pont aux najas du fait de ses ornementations qui l’encadrent et représentent des divinités khmères mi-hommes, mi-serpents.

PicsArt_10-21-09.47.30

PicsArt_10-21-09.46.58  PicsArt_10-21-10.00.55

Plus loin d’autres statues, un ensemble intitulé « A la gloire de l’expansion coloniale » . Commandé en 1913, cet ensemble ne se trouvait pas à l’origine dans le jardin mais sur l’esplanade du château de Vincennes. Elles ont été ramenées en 1975, certaines d’entre elles se sont vues être décapitées par la fameuse tempête citée plus haut.

Statues dans le jardin d'agronomie tropicale

PicsArt_10-21-09.45.24

PicsArt_10-21-09.44.50  Statue dans le jardin d'agronomie tropicale

Le pavillon de la Tunisie, en 1907 on trouvait ici une salle de collection de meubles, broderies et tapis orientaux ainsi qu’un lieu de vente avec des spécialités et productions locales. En 2011, l’artiste Johann Le Guillerm décore le pavillon en y exposant ses Architextures (construction en bois) que l’on peut toujours apprécier.

PicsArt_10-21-09.57.11  PicsArt_10-21-11.50.40

Le pavillon de la Guyane, durant l’exposition abritait une collection de bois précieux et d’écorces et de fibres destinées au tissage.

PicsArt_10-21-10.00.13  PicsArt_10-22-01.52.48

À gauche la serre du Dahomey ( le Bénin de nos jours ), chauffée, servait à l’acclimatation des plantes tropicale. À droite le pavillon de l’Indochine, il abritait des collections végétales, animales, minérales et des produits de l’industrie et de l’artisanat asiatique. Réhabilité depuis 2011, le pavillon permet diverses expositions et manifestations organisées par la ville de Paris.

PicsArt_10-22-02.26.58  PicsArt_10-21-11.50.12

Le kiosque de la Réunion tout en bois exotiques. Cet édifice servait de bar à dégustation pour les produits locaux, notamment le rhum.

Pavillon de la Réunion dans le jardin d'agronomie tropicale

La promenade ravie petits et grands, car le site se prête à un formidable terrain de chasse aux trésors…

PicsArt_10-21-09.56.40

PicsArt_10-21-11.49.16

…ou de décor de cinéma, comme ici au pied des ruines du pavillon de Maroc ou la nature a repris ses droits.

l’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie Coloniale

PicsArt_10-21-11.55.36  PicsArt_10-21-11.51.31

PicsArt_10-21-09.57.44  PicsArt_10-21-09.58.40

l’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie Coloniale

jardin d'agronomie tropicale

PicsArt_10-21-02.08.58

Nous sommes à présent à l’esplanade du Dinh, s’y trouve au centre de la cour une gigantesque urne funéraire en bronze (une copie identique des 9 urnes dynastiques du Palais Impérial de Hué au Vietnam), ainsi qu’un portique indochinois doté d’un motif central en mosaïque bleu et or.

PicsArt_10-21-09.49.47

PicsArt_10-21-09.49.15  PicsArt_10-21-09.30.03

PicsArt_10-21-02.16.37  PicsArt_10-21-09.31.26

PicsArt_10-21-09.30.43

En face, il suffit d’emprunter les rampes en forme de dragons, pour se retrouver devant une petite pagode rouge vermillon, qui fût construite en 1992 par l’Association Nationale des Anciens et Amis de l’Indochine. Cette charmante pagode remplace l’ancien spacieux pavillon indochinois qui fut détruit en avril 1984 dans un incendie probablement allumé de façon criminelle après le cambriolage des objets d’art détenus à l’intérieur. Chaque année se déroule une cérémonie du souvenir autour de cette pagode qui est dédiée à tous les combattants vietnamiens morts pour la France depuis la Grande Guerre.

PicsArt_10-21-02.18.12  PicsArt_10-22-01.34.09

Vestige du village indochinois dans le jardin d'agronomie tropicale

PicsArt_10-21-09.29.07

PicsArt_10-21-09.48.28  PicsArt_10-21-09.47.57

Pagode rouge dans le jardin d'agronomie tropicale

Je m’éloigne, au son du rire espiègle de cet enfant s’amusant en toute insouciance au milieu des douze colonnes, donnant à cet instant à la pagode et à ses alentours des allures de jardin d’enfants et un surtout un peu de légèreté à ce lieu tellement chargé par son histoire. Une légèreté que l’on retrouve aussi en levant le nez au ciel, en observant ces fines feuilles virevolter au vent, des feuilles devenues aussi jaunes que le soleil un peu capricieux de cette journée d’automne.

PicsArt_10-21-11.49.44

Barbara Eichert 2015

Une journée pas totalement finie !

Car en plus d’aimer regarder haut et loin il m’est tout autant appréciable de poser mon regard tout près et ici-bas sous mes pas …

A suivre 🌱🌱🍁🌱🌱🍀

Pour voir de nombreuses images d’archives passionnantes et en savoir plus, cliquez sur ce lien :

http://www.troupesdemarine-ancredor.org/Archives/archives-autres-docs/Pages2013/Fichiers/Jardin-Tropical-2013.pdf

Infos pratiques
Jardin d’Agronomie Tropicale

Accès libre et gratuit
45 bis, avenue de la Belle-Gabrielle ,75012 PARIS
RER : Nogent sur Marne (ligne A – direction Boissy-Saint-Léger – La Varenne)

Publicités

7 réflexions sur “Un dimanche au jardin d’agronomie tropicale 1/2

  1. Mais quel joli voyage ! on se croirait à l’autre bout du monde… en territoire asiatique.
    A visiter de toute urgence!
    Merci pour ce très joli reportage, plein de tendresse et rempli de « zenitude »

  2. Quelle riche et culturelle promenade à l’orée du bois de Vincennes.Je suis stupéfait par cette découverte fascinante et improbable, je ne l’ai jamais vu cet endroit comment est-ce possible ???? Ce calme si particulier nous fait remonter le temps loin en arrière toutes ces cultures et ces architecture ces arts majestueux on en rêve ! Écoutes, très chère Barbara tu as encore une nouvelle fois aiguisée ma curiosité, tu es si calée dans tes sujets qu’on se cultive magnifiquement bien avec des photos toujours exceptionnelles !!!! Alors merci pour ce voyage en 80 mns un tour du monde qui m a donné l’envie de m’y rendre le plus tôt possible ! Mille mercis pour ces si belles balades qui nous enchantent de joie 🙂 love Fréderic .

  3. Un véritable dépaysement cette balade … Au-delà du fait que je trouve dommage et assez triste de voir que de si belles structures soient laissées à l’abandon et à l’oubli… alors qu’elles sont les témoignages de tant de beauté et de cultures de toute une certaine époque, et bien j’ai adoré l’atmosphère de ce jardin tropical que je connais depuis longtemps ! …c’est un véritable dépaysement, l’espace d’un petit moment on voyage en Asie…tes photos et explications nous restituent bien ce dépaysement-là… Superbe !

  4. merci Barbara encore une fois ton regard attentif nous fait admirer toute les richesses « culturelles » à notre porte . Bisous ;

  5. Quel curieux et heureux hasard?!…Car pour la première fois en compagnie de deux amis de l’association PICTAVIA, je me rendais la veille, le vendredi 23 Octobre visiter ce lieu véritable enchantement des pupilles.
    Il est toutefois dommage, que le temps maussade, ne nous ait pas permis de réaliser d’aussi beaux clichés que les vôtres, d’une parfaite réussite artistique.
    Seul, celui de l’impressionnant bouquet de champignons rencontré sitôt la grille de l’entrée franchie aurait pu rivaliser…

    Promis, nous reviendrons.

  6. Merci pour votre appréciation Aimée Pictavia, c’est très aimable à vous. Vous avez raison d’évoquer le bouquet de champignons situé à droite il m’a bien tapé dans l’œil aussi, d’ailleurs j’ai hésité à publier le cliché que j’ai pris de lui mais j’ai toujours peur de faire trop long alors il est passé à la trappe du coup 🙂 salutation à vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s