Saint-Tropez, mon coup de coeur de l’été

Vacances août 2015, épisode 2.

J’ai donc quitté Cannes, un peu partagé sur le bien-fondé d’y être allée…

Heureusement que perché sur sa colline le quartier du Suquet s’était montré plus chaleureux que la Croisette.

Pardon aux Cannois qui serait amené à me lire, et qui auraient sûrement de bonnes raisons de vouloir me persuader que j’ai tord de penser (vulgairement) que ça puait un peu trop le fric pour moi là-bas.

De la même façon que Paris ne se résume pas aux Champs-Elysées, devenu une enfilade d’enseignes insipides.

Malgré tout, faut admettre que pour l’évasion totale, c’était mal avoir fais mon casting de ville à visiter. J’aspirais à plus de charme et d’authenticité, enfin vous voyez surement c’que j’veux dire non ?

J’ai finalement poursuivi ailleurs, à Saint- Raphaël.

Comme tout bon mois d’août qui se respecte, la plage était évidemment bondée

et je l’ai donc naturellement boudée !

Saint Raphael 2015

Saint Raphael 2015

Saint Raphael 2015

Confuse, ne sachant plus s’il valait mieux aller à droite plutôt qu’à gauche, j’ai brièvement observé la vierge dorée dominant la Basilique Notre-Dame de la victoire. Elle paraissait bien petite, non loin de la grande roue qui semblait l’inviter à prendre place dans l’un de ses nombreux sièges vides.

Saint Raphael 2015  Saint Raphael 2015

Saint Raphael 2015

La vierge Marie était silencieuse, aucune recommandation divine à mes oreilles n’a retenti, j’ai zieuté tous les panneaux et me suis amusé de tomber sur celui de ce parking pour chiens mais qui ne me permettait pas de savoir où aller …

Saint Raphael 2015  Frégus 2015

J’ai poursuivi encore ailleurs, à Fréjus.

Là, j’ai négligemment oublié de visiter les arènes, me satisfaisant d’érrer à travers la ville.

Fréjus 2015

Fréjus 2015

Fréjus 2015

Fréjus 2015

Fréjus 2015  Fréjus 2015

Fréjus 2015

« L’esprit du sud » pointa son nez, j’y voyais enfin plus clair, enfin surtout davantage comme il me plaisait.

Alors bien décidé à ne pas en rester là, c’est ainsi que Saint-Tropez s’est imposé comme la ville suivante à visiter, ou plutôt à revisiter l’ayant déjà vu aussi lors de mon adolescence.

Sauf qu’une vingtaine d’années plus tard, ma démarche n’avait plus la nonchalance de mes 15 ans et mon regard lui avait gagné en curiosité puissance 10 et ce fut le coup de cœur immédiat !

j’ai adoré l’atmosphère, j’étais enfin à mon aise.

Saint Tropez 2015

Saint Tropez 2015  Saint Tropez 2015

Saint Tropez 2015

D’ailleurs, ce n’est pas étonnant que je m’y sois sentie si bien car j’avais toujours entendu parler de Saint-Tropez comme étant l’un des endroits les plus formidables de ma maman.

Petite fille, elle avait vécu dans cette rue, celle de la rue du portail neuf, menant vers la chapelle de la miséricorde.

Saint Tropez 2015  Saint Tropez 2015

Saint Trop’, c’est des vespas dans tous les coins, de toutes les couleurs

Saint Tropez 2015

Saint Tropez 2015  Saint Tropez 2015

et des deux roues alignées par dizaines près de l’emblématique café Senequier.

Saint Tropez 2015

Saint Trop’ et sa place des Lices, dont les boulistes brillèrent par leurs absences à cette heure sûrement inappropriée aux parties de pétanque.

Saint Tropez 2015  Saint Tropez 2015

Vespa, motos, vélos, bateaux…

Saint Tropez 2015

Saint Tropez 2015

Et puis, entre deux murs, comme sorti d’une pochette surprise on découvre le sable et la mer.

Nous sommes sur la plage de la Ponche.

Saint Tropez 2015

Saint Tropez 2015

Saint Tropez 2015

Saint Tropez 2015

Quel ravissant endroit ! au fil du temps les canots se sont modernisés mais la vue sur l’église Notre-Dame-de-l’Assomption reste inchangée.

Saint Tropez 2015

Plage de la Ponche

En plus d’être l’endroit ou ma mère apprit à nager et de l’emplacement ou elle vendait les bijoux de mon grand-père Paul Mafille, la plage de la Ponche fût rendue célèbre en 1956 par le film « Et Dieu créa la femme » de Roger Vadim dont le tournage se déroula aussi au cœur de la ville.

Un film si audacieux pour l’époque qu’il déclencha le scandale et une « Bardolatrie » sans précédent à travers le monde.

affiche

Brigitte Bardot /Saint Tropez

En ce temps-là, la tour du Portalet voit l’indomptable et affriolante Brigitte Bardot prendre la pose auprès d’elle.

Ainsi que ma famille bien sûr !!! ❤

Saint Tropez

Devenue propriétaire en 1958 de « la Madrague » et le sex-symbol Français des années 50/60, Brigitte Bardot alias B.B attira les foules et les bateaux touristiques à se rendre sur Saint-Tropez pour espérer entrevoir la belle. Depuis, Saint-Tropez est toujours étroitement lié aux plus célèbres initiales du monde. Néanmoins, Bardot n’acceptant pas le détournement de son image, et s’opposant à toutes idées d’objets dérivés d’elle, on ne trouve pas grand-chose sur elle à travers la ville.

À l’exception des peintures de l’artiste peintre Serge Contat sur lesquelles nous tombons en nous baladant dans la rue Saint Jean. Des peintures appréciées et dédicacées par Bardot en personne.

Saint Tropez 2015

Saint Tropez /Brigitte Bardot 2015

Saint Tropez/Brigitte Bardot 2015

On observe également cette banderole au-dessus d’un tabac s’inspirant à l’évidence de Bardot, lui rajoutant un grain de beauté pour brouiller maladroitement toutes pistes de ressemblances.

Saint Tropez/Brigitte Bardot 2015

Ailleurs panier d’osier fashion à la touche Saint Trop’

Saint Tropez 2015

Saint Tropez 2015  Saint Tropez 2015

Sans oublier les fameuses Tropéziennes

sandales tropézienne 2015

Saint-Tropez, c’est aussi sa gendarmerie devenue populaire par une série de films.

En cet été 2015, on se tient à distance de la façade et des portes car des travaux sont effectués pour en faire un musée de la gendarmerie et du cinéma.

Saint Tropez 2015

Alors nous ne croiseront pas près du port le maréchal Cruchot

Saint Tropez / Louis Defunes

Et Dieu merci, Bardot n’échappe plus aux paparazzis

Saint Tropez / Brigitte Bardot

Le port s’assombrit, les nuages sont nombreux et quelques gouttes viennent péniblement gâcher ma visite.

Me privant, entre autres, d’aller dans les hauteurs, du côté de la Citadelle.

Saint Tropez 2015

Déçue par cette soudaine grisaille, j’hésite à partir et je me raccroche aux chemisiers ensoleillés d’un groupe de touristes m’incitant à prier que le soleil revienne…

Saint Tropez 2015  Saint Tropez 2015

Saint Tropez 2015

…sans succès.

Tu m’a fais tourner la tête Saint-Tropez, je reprends la route espérant qu’ailleurs la Terre sera assez ronde pour m’étourdir autant que toi ♫♪♫♪

Barbara Eichert /2015

♫♪♫♪ Ah oui parlons en de la Terre… pour qui elle se prend la terre?
Ma parole, y a qu’elle sur terre!!
Y a qu’elle pour faire tant de mystères! ♫♪♫

autoroute 2015

(Les mystères de la route)

autoroute 2015

Roquebrune sur Argent

Après la pluie vient le beau temps ! et après les limousines de Cannes et les vespas de Saint-Tropez, j’emprunte à présent le même itinéraire que cette 2CV qui semble autant que moi vouloir se rapprocher au plus près de cet intrigant rocher…

A suivre 🙂

Publicités

6 réflexions sur “Saint-Tropez, mon coup de coeur de l’été

  1. Merci Barbara pour m’avoir pendant quelques instants fait remonter le temps dans mes souvenirs si délicieux de mon enfance à Saint-Tropez… C’est émouvant pour moi ! même s’il est clair que ce petit village n’est plus exactement celui que j’ai vécu, bien loin de cette foule, de ces yachts et de la frime à tout va ! …mais comme tu le soulignes très justement, ce qui reste encore d’agréable ce sont les petites ruelles colorées pleines de charme dans les hauteurs du village, et les odeurs si délicates … Mais quel dommage que les boutiques de luxe ont pratiquement remplacé tous les commerces de bouche, plus de droguerie non plus etc…C’est touchant cette photo que tu as mise de moi avec ma sœur et mes frères, et celle ancienne de la plage de la Ponche, j’adore ! …c’est ici que je retrouvai ma petite copine à l’heure du goûter que nous prenions ensemble assises sur les marches, là exactement où Elliot est photographié, et c’était pour moi le paradis !

  2. en ces jours de pluie , regarder ces photos pleines de soleil et de joie de vivre, éclaire la grisaille d’aujourd’hui . Comme toujours ton regard nous touche . Bisous de deux de tes plus fidèles admirateurs .

  3. Géniale cette petite visite pleine de couleurs qui nous explosent aux yeux … Spéciale dédicace à la voiture forte encombrée, je ne pensais pas qu’en France on pourrait voir ça, excellent !!! Moi j’aurai tout comme toi fuis la foule voilà pourquoi je ne prends pas mes vacances en août … Et c’est vrai que ce côté du sud ne m’attire pas car je préfère le calme et la verdure au bling bling et à la foule, mais finalement on peut s’y trouver des petits coins tranquilles, et j’ai hâte de voir ce que nous réserve ce rocher … A bientôt… bises

  4. PS: je ne savais pas que ton grand-père avait crée des bijoux, je viens de voir la page facebook. Je comprends pourquoi tu as l’oeil, et la création, c’est de famille chez toi aussi 😍

  5. Très joli reportage… à regarder toute l’année en cas de baisse de moral !
    Que de couleurs, on a envie d’y être… ou d’y aller !!!
    hors saison, sans personne… fermer les yeux et imaginer les années Bardot…
    Merci Barbara

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s